mercredi 28 novembre 2012

Journée Droits Humains


Journée Droits Humains
 À Fonction Cinéma
Samedi 1er décembre 2012
Festival Filmar en América Latina


Droits Humains
Si, pour de nombreux pays latino-américains, les régimes dictatoriaux semblent appartenir au passé, les contextes politiques brûlants continuent à alimenter le cinéma latino qui ne rompt pas avec sa caractéristique de cinéma engagé. La production argentine continue à mettre à jour l’histoire de ce pays marqué par la dictature. Les fictions guatemaltèques (Distancia, Polvo) soulèvent les douleurs d’une guerre civile à peine terminée. Les disparitions pour causes politiques rendent difficile le processus de deuil même une fois la démocratie revenue, comme le montre le documentaire équatorien Con mi Corazón en Yambo. Dans ces contextes, les droits humains sont toujours bafoués.
Les entreprises multinationales sont au centre de l’attention. Souvent, les populations autochtones sont les principales victimes de l’extraction minière, du pétrole, des cultures d’agrocarburants. Plusieurs documentaires (La Terre brille de Philippe Goyvaertz ou Des Dérives de l’Art aux Dérivés du Pétrole de Grégory Lasalle) soulèvent la question de la responsabilité des entreprises en matière de droits de l’Homme et d’environnement. Les projections du 1er décembre à Fonction Cinéma seront particulièrement consacrées à cette thématique.

11h00
Corazón del Cielo, Corazón de la Tierra
Allemagne, États-Unis, Guatemala, 98 min
Frauke Sandig
La fin du monde en 2012: cette prédiction que nous avons aujourd’hui intégrée dans notre mythologie préfabriquée, est au centre de ce documentaire. Au-delà de l'exposition détaillée de la cosmologie des Mayas au moyen de très belles images, et sans entrer dans l’ésotérisme, les réalisateurs nous montrent comment les anciennes terres mayas, aujourd’hui le Mexique et le Guatemala, sont l’exemple frappant des répercussions d’une globalisation effrénée.

13h15
L'Essence de la Terre
Guatemala, France, 90 min
Philippe Goyvaertz
(en présence du réalisateur)
Les agrocarburants, une solution d'avenir? Une enquête minutieuse au Guatemala conjuguée aux analyses percutantes de Jean Ziegler mettent habilement en lumière les conséquences désastreuses de leur production tant sur le plan social qu'environnemental.
D'une part, les paysans indigènes sont poussés à vendre leurs terres pour s'engager comme employés auprès des multinationales et travailler dans des conditions proches de l'esclavage. D'autre part, ces monocultures menacent la biodiversité et l'utilisation d'engrais chimiques raréfie les sources d'eau potable. Mais la résistance s'organise, des communautés entières cherchent une alternative locale, économique et collective dans la culture du jatropha.

15h15
Somos Wichi
Argentine, États-Unis, 45 min
Andrew Buckland
Dans la forêt du Gran Chaco, au Nord de l’Argentine, les Wichi, qui subissent les effets dévastateurs du développement agro-industriel, luttent pour garder leur identité. Ce documentaire recueille les témoignages d’autochtones de trois communautés mis en lumière par les appréciations de deux anthropologues. La force de ce peuple réside dans le husek, ou « bonne volonté », valeur morale qui les pousse à éviter le conflit et à rechercher l’équilibre.

Des Dérives de l'Art aux Dérivés du Pétrole
France, 47 min
Grégory Lassalle
« Le Maya ancien est-il plus intéressant que le Maya vivant ? » interroge la voix-off du film. Au Guatemala, l’entreprise pétrolière Perenco continue son activité polluante au mépris des communautés autochtones et offre des financements pour la présence de l’armée guatémaltèque dans la région exploitée. En même temps, Perenco devient le principal sponsor d’une exposition sur les Mayas au Musée du Quai Branly de Paris. Gregory Lasalle nous apporte une excellente réflexion sur les responsabilités sociales et environnementales des activités des multinationales ainsi que sur les limites du sponsoring culturel privé.

18h15
Quand la Terre brille. Mines d'Or et Violences Sociales au Guatemala
Guatemala, France, 93 min
Philippe Goyvaertz
(en présence du réalisateur, du professeur Gilles Carbonnier, IHEID, en collaboration avec Swissaid)
Grâce aux volcans, le Guatemala regorge de richesses enfouies sous la terre. Dans la région de San Marcos s’est installée la grande mine d’or Marlin de Goldcorp. Dans une autre région, à Jutiapa près du Salvador, le grand projet de mine d’or à ciel ouvert appelé Cerro blanco se met en place. Le documentaire montre les réactions des habitants face à ces entreprises d’extraction minière. Il recueille les témoignages de défenseurs des droits humains, de leaders mayas, d’ouvriers des mines et d’autorités religieuses présentes dans ces régions. Philippe Goyvaertz, réalisateur du film l’Essence de la Terre projeté à Filmar en 2011, nous ouvre à nouveau les yeux sur une thématique cruciale : les conséquences de l’implantation de grandes multinationales au Guatemala.

20h45
Abuela Grillo
Bolivie, Danemark, 13 min
Denis Chapon
Mamie Grillon a un pouvoir magique. Aussitôt qu’elle chante, la pluie tombe. Ce don exceptionnel va pourtant se transformer en cauchemar... Une manière poétique pour se familiariser avec la problématique de la privatisation et de la guerre de l’eau en Bolivie. Fruit d’une initiative interculturelle hébergée par le prestigieux Atelier d’Animation au Danemark, ce travail original est inspiré d’un mythe ayoreo, peuple amériendien nomade, et porte la magnifique voix de la célèbre chanteuse bolivienne Luzmilla Carpio.

Die Hölle im Paradies
Suisse, 69 min
Frank Garbely
(précédé du court-métrage Abuela Grillo, en présence du réalisateur et du Conseiller national Carlo Sommaruga, en collaboration avec Swissaid)
Dans la province du Chocó, en Colombie, la culture de la palme à huile a des conséquences lourdes pour les populations. Depuis 10 ans, des paramilitaires lourdement armés chassent les habitants, réduisent leurs villages en cendres et s’approprient leurs terres qu’ils revendent aux producteurs de palmes. Ce reportage aventurier en terres hostiles suit le travail du Père suisse Joseph Schönenberger dans ses visites aux victimes de cette violence et nous montre les tragiques implications de la production d’agro-carburants. 

22h45
Devil Operation
Pérou, 52min
Stéphanie Boyd
Au Pérou, les sociétés multinationales minières n’hésitent plus à utiliser les mêmes méthodes employées par des gouvernements anti-démocratiques afin de conserver la main mise sur les ressources naturelles: menaces, harcèlements, tortures… Ce film-documentaire met à jour les persécutions dont sont victimes les leaders des communautés et les défenseurs des droits des paysans. Marco Arana est l’un de ceux-là; il s’est battu aux côtés des paysans contres les projets miniers et est devenu la cible d’un plan incluant espionnage, intimidations et violences.

Plus d’infos sur www.filmar.ch


ShareThis

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...